Anne-Marie Grgich

Présente depuis plus de 25 ans dans le paysage de l’art outsider contemporain des États-Unis et référencée dans le fondamental Outsider Art Sourcebook du magazine Raw Vision. Anne-Marie Grgich, d’origine croate, noircit des pages de livres, mais plutôt qu’utiliser un stylo, elle utilise des pinceaux, des marqueurs, des plumes, de la cire d’abeille et tout ce qui lui tombe sous la main. Les mots ont fait place à sa propre poésie, celle de visages indéfinis et puissants. Ses images ont une qualité visionnaire (Rose Gonnella, Raw Vision, printemps 1998). Voyageuse punk, collée sur la scène grunge de Seattle, sa vie est chargée de péripéties et d’événements troublants, qu’elle traduit dans la création compulsive. Possédant une intuition de la matière à toute épreuve, son travail est caractérisé par une sédimentation à l’extrême, une archéologie inversée : une œuvre palimpseste constituée d’œuvres superposées, pouvant évoluer sur plusieurs mois, voire quelques années, laissant parfois transparaître un vestige sous l’encaustique ou la colle tant qu’un collectionneur n’a pas mis fin au processus. Le travail de Grgich est d’une sophistication extrême. Elle a été artiste en résidence à La Galerie des Nanas à l’été 2015.